État de siège : Le Ministre de Communication et des médias a conféré avec les associations des journalistes pour leur accompagnement

Par Serge Mavungu

Le Ministre de la Communication et des médias, Patrick Muyaya, a reçu en audience, ce jeudi 06 mai 2021, plusieurs délégations des organisations professionnelles de la presse de la place.

Il a eu ces échanges tour à tour avec l’Association Nationale des Editeurs de la RDC (ANECO); l’Association des Entreprises Audiovisuelles Privées (ANEAP); l’Association de Médias d’Information en Ligne de la RDC (MILRDC), la Fédération des Radios de proximité du Congo (FRPC) ainsi que l’Association de Télévision Numérique Terrestre.

Patrick Muyaya et ses hôtes ont échangé essentiellement sur l’accompagnement des médias aux actions menées par l’armée et la police dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu en vue de restaurer la paix et la sécurité dans cette partie du pays où le Président de la République a proclamé l’état de siège.
Chacune de ces organisations patronales a marqué sa disponibilité à appuyer la sensibilisation et la vulgarisation des populations à travers les médias.

L’occasion faisant le larron, la délégation de l’Association Nationale des Éditeurs de la RDC, ANECO, conduite par son Président Cyrille Kileba a fait part au Ministre Patrick Muyaya des défis et perspectives du secteur de la presse écrite.

“Nous avons évoqué ce que les journaux peuvent apporter comme soutien pendant cette période. Comment nous nous organisons dans le travail sans nous attirer des ennuis”, a expliqué Cyrille Kileba.

Pour cette délégation, les restrictions découlant de mesure d’application de l’état de siège devront respecter les limites établies par la loi. L’ordonnance présidentielle y relative définie les droits et principes fondamentaux qui ne peuvent être dérogés.

Quant aux défis du secteur, Cyrille Kileba a précisé :”nous avons fait un tour d’horizon de la presse écrite dans le pays. Nous avons donné quelques idées sur la façon d’améliorer notre travail mais aussi nous avons abordé la question sur la façon d’améliorer notre travail”.

Le deuxième groupe, celui de l’Association des Entreprises audiovisuelles privées (ANEAP), conduit par Jean-Pierre Kibambi Shintua s’est également prêté disponible.

“Nous avons échangé sur la guerre que nous devons engager sur tous ceux qui troublent la paix dans la partie Est du pays. Les médias sont mis à contribution pour bouter hors d’état de nuire ceux qui créent le désordre” a déclaré le président de l’ANEAP.

Avec la délégation de l’Association de Médias d’Information en Ligne de la RDC, le Ministre Patrick Muyaya a fait un tour d’horizon sur les défis de ce secteur. Il s’agit notamment du vide juridique marqué par l’insolence de la loi portant sur l’exercice de la liberté de la presse, la viabilité économique des médias, la représentation des médias numériques dans les organes de régulation.

À ce sujet, a indiqué Israël Mutala, le rôle de MILRDC dans la structuration de l’écosystème numérique passe aussi par l’identification de médias en ligne pour permettre au CSAC de maîtriser l’effectif de médias en ligne en RDC.

Soulignons que les associations de ces différents médias exerçant en RDC ont, chacun en ce qui le concerne fait montre de sa disponibilité et son engagement à pouvoir accompagner de manière patriotique dans la sensibilisation du peuple congolais.

Il sied de rappeler que cette série de rencontres fait suite à l’exhortation du Chef de l’Etat, Felix Antoine Tshisekedi, faite à l’endroit des hommes et des femmes des médias afin d’appuyer, à travers leurs programmes respectifs, l’action des Forces Armées de la République dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri.