Insécurité à Fizi : Plusieurs ONG ont arrêté les activités dans les hauts plateaux (rapport OCHA)

Par Bien-aimée Bosasele

Le bureau de coordination des affaires humanitaires (OCHA) rapporte l’augmentation de l’insécurité dans les hauts plateaux de Fizi, provoquant l’arrestation des activités de huit ONG internationales dans la région.

Dans une note d’information publiée ce jeudi 15 juillet, OCHA signale des tensions entre les communautés locales et l’armée qui ont aggravé la situation à Minembwe et environs.

« Des tensions sont apparues après le déploiement de militaires et l’arrestation, le 12 juin dernier, d’un couple accusé d’appartenir à un groupe armé. Des manifestations populaires devant l’État-Major des FARDC à Minembwe en ont découlé. Le 15 juin dernier, dans le village de Kalinhi sur l’axe Minembwe-Mikenge, sept militaires congolais ont été enlevés. Suite à cela, huit ONG internationales œuvrant dans la région de Minembwe ont décidé d’évacuer leurs personnels de manière préventive vers Bukavu, et ont dû cesser leurs activités », dit OCHA sans citer les ONG qui ont quitté la région.

Il sied de noter que, l’insécurité s’est aggravée à Minembwe et ses environs suite aux affrontements armés devenus récurrents des miliciens dirigés par le Colonel déserteur Michel Makanika.

Article précédentLa Gratuité de l’enseignement est la meilleure et la plus populaire décision de Félix Tshisekedi (sondage)
Article suivantTransport-Budget 2022 : Le ministre Chérubin Okende amorce les travaux préparatoires