Sud-Kivu : Un homme tué par des miliciens Maï-Maï à Mikenke

Par Gabaliotte B

La victime est un homme. Pasteur Munyamahoro Rugayabarashi a été tué ce mercredi matin. Il habitait le camp de déplacés de Mikenke installé sur le secteur d’Itombwe, en territoire de Mwenga dans la province du Sud-Kivu dans l’Est de la RDC.

L’homme est décédé des suites des blessures par balles. Des miliciens Maï-Maï ont tiré sur lui quand il revenait des travaux champêtres, annonce le responsable du camp de déplacés de Mikenke, Josué Basanda qui ajoute que les assaillants ont pillé 30 vaches parmi lesquelles des siennes.

Les déplacés de Mikenke y sont installés depuis 2019. Ils sont principalement originaires de la zone de Mibunda. Ils subissent des attaques répétitives et des pillages des groupes armés, surtout des Maï Maï.

L’attaque qui a coûté la vie à M. Rugayabarashi s’est déroulée à deux kilomètres d’une position de la Monusco et des FARDC (Forces Armées de la République Démocratique du Congo).

Article précédentFootball : La saison s’annonce intéressant pour Samuel Mutoussamy et son club
Article suivantCovid-19/Rwanda : Un reconfinement en vue