King Alesh : Plus qu’un artiste, un philanthrope !

Par Gaba

Le courage et le sérieux de ce vendeur ambulant d’eau ont forcé respect et admiration du rappeur congolais King Alesh qui a pris la décision de lui venir en aide avec un soutien financier et moral de taille.

Comme par hasard, King Alesh s’est mis à la recherche de Clément Kiaku à travers les réseaux sociaux. Après sa rencontre, l’artiste musicien a décidé de lever des fonds pour ce vendeur qui voit la lune au prix de sa sueur.

« L’équipe Jeunes Patriotes Urbains nous a aidés à retrouver notre icône, le vendeur d’eau. Nous avons brièvement échangé sur notre petit plan pour lui. Il n’avait pas de téléphone, nous lui avons remis un petit rien pour qu’il s’achète un portable et qu’il ait un numéro par lequel nous lèverons des fonds pour lui. Nous avons déjà la boisson pour son futur dépôt, il ne nous restera qu’à payer la garantie locative et lui acheter un congélateur », a déclaré King Alesh peu après l’échange avec Clément Kanku qui se prépare désormais à être à la tête d’une petite entreprise grâce au plan monté lui permettant d’entrer en possession d’un congélateur, d’un dépôt diversifié de boissons etc.

Curieux que cela puisse paraître, une véritable chaîne de solidarité s’est créée autour de ce jeune homme pour lui lever de fonds conséquents, ce grâce à l’instinct de générosité de King Alesh dont on adule le modèle dans la musique. Avec ce nouveau geste de coeur, Alesh va pouvoir démultiplier ce modèle. «Ce sont ce genre de personne que notre société doit mettre en lumière. Un vrai modèle.»

Au-delà de la musique qu’il joue avec un style endiablé, King Alesh montre bien à la face du monde qu’il est plus qu’un artiste, au mieux un philanthrope, un motivateur, « un mental engagé », qui lie le message qu’il véhicule déjà dans ses chansons et la vie en pratique.

L’artiste ne cesse d’encourager et conscientiser les jeunes gens à travers sa chanson « Telema pe Bunda » à se forger une certaine identité en travaillant, car « travailler c’est vivre », dit-on.

Article précédentLinafoot : Les reports des matchs s’annoncent avant même le début de la compétition
Article suivant«On n’insulte pas, on négocie, adoucit et clame les frustrations quand on est au pouvoir» (Francis Kalombo)