Femua : Koffi Olomide déçoit ses fans Ivoiriens

Par Stentor

La 13e édition du Festival des Musiques Urbaines d’Anoumabo (Femua) en Côte d’Ivoire s’est clôturée au chant du coq du dimanche 12 septembre dans une atmosphère moins plausible.

Koffi Olomide, le dernier a presté à 6h du matin alors qu’il était programmé à 4h, n’a fait que remplir les formalités d’autant plus qu’il avait un visage très fâché qui ne communiquait pas de la joie au public. Juste 20′ de prestation, le Grand Mopao a quitté la scène à la grande déception du public.

Toutefois, Koffi avait débuté sa prestation avec le morceau de Asalfo, « Premier Gaou », en hommage à l’organisateur du festival. Et juste quelques secondes plutôt, il avait sollicité l’indulgence du public pour observer 5″ en hommage à Papa Wemba décédé sur la même scène en 2016.

Contrairement à Koffi Olomide, Céline Banza, pépite de la culture Congolaise, a représenté avec brio la RDC lors de ce grand événement culturel.

Article précédentMarche du 15 septembre : Seth Kikuni boycotte la décision de Ngobila
Article suivantMarche de LAMUKA du 15 septembre : La Force Révolutionnaire du Changement PPRD contredit la hiérarchie du parti