Haut-katanga : Ouverture d’un atelier sur les services d’encadrement d’exploitation minière à petite échelle

Par Bien-aimée Bosasele

Le ministre des Mines à travers le service d’assistance d’encadrement de l’exploitation minière artisanale et à petite échelle (SAEMAPE), Antoine N’samba, a organisé, un séminaire de deux jours qui s’est ouvert ce lundi 13 septembre 2021, à Lubumbashi dans le Haut-katanga, dans l’optique d’harmoniser les points de vue entre les services d’encadrement de l’exploitation minière à petite échelle

Cet atelier a été ouvert par le directeur général intérimaire du SAEMAPE et représentant de la ministre des Mines, Malick Ndula.

A en croire, Malick Ndula, le visé de ces assises est d’arriver à maximiser les recettes de l’Etat dans le secteur des mines.

« La stratégie est de faire en sorte que la fiscalité et la parafiscalité applicable dans le secteur soient comprises et appliquées de la même manière par tous les services intervenants. L’objectif poursuivi étant de percevoir et de maximiser les recettes dues au trésor public. Je souhaite que ces travaux se déroulent dans la sérénité et qu’à l’issue de cet atelier, les lacunes et contradictions à la base de la faible mobilisation des recettes de l’État soit corrigées », a-t-il souhaité.

Par ailleurs, le directeur provincial de SAEMAPE, Bertin Mwaba Muntandwe, a remercié la ministre des Mines et les autorités provinciales du Haut-katanga pour avoir accepté d’organiser ces échanges. Il a également souhaité que les participants puissent réfléchir sur la problématique d’encadrement de l’exploitation minière à petite échelle.

« Les participants que nous sommes, allons réfléchir ensemble sur la problématique de l’encadrement de l’exploitation minière à petite échelle et par dragues et surtout qu’à l’issue de cet atelier, tous les services de l’État notamment la Direction Générale des Impôts (DGI), la Direction Générale des Recettes Administratives et Domaniales (DGRAD), l’administration des mines ainsi que tous les services et organismes spécialisés du ministère des Mines ayant une même compréhension de l’encadrement de l’exploitation minière à petite échelle, y compris les dragues à travers une synergie telles que recommandé par les lois et les règlements qui nous régissent », a-t-il laissé entendre.

Notons que c’est le mardi 14 septembre 2021 que cet atelier fermera ses portes.

Article précédentLinafoot : L’as V Club défavorable au démarrage du championnat ce mercredi
Article suivantÉtats généraux de l’ESU : Mohindo Nzangi entend fermer les facultés de médecine non-conformes