«Le pouvoir corrompt, l’opposition assagit », tacle Steve Kivwata

Par la Rédaction

L’Inspecteur des Finances, Steve Kivwata s’est démarqué par une petite analyse universelle et intemporelle sur l’engagement politique d’un parti au pouvoir et d’un autre parti d’opposition.

Sans contextualiser cette pensée à la période et au cas congolais, l’ancien Secrétaire Général du parti d’Adolphe Muzito «Nouvel Élan » a déclaré que « le pouvoir corrompt, l’opposition assagit.»

« Il faut tout organiser, pour que par la disposition des choses, ceux qui étaient hier au pouvoir aient l’opportunité de faire l’opposition et vice-versa, c’est ainsi qu’il y aura stabilité politique permanente dans le pays», a-t-il conseillé.

En République Démocratique du Congo par exemple, Félix Tshisekedi qui est issu d’une longue tradition de l’opposition, qui s’est battue pendant 32 ans pour instaurer la démocratie déçoit une grande partie de la population par son bilan socio-économique voire sécuritaire.

Hormis ce bilan jugé catastrophique par l’opposition de la coalition politique LAMUKA, le régime Fatshi n’est pas différent de celui de Joseph Kabila dans la mesure où il s’efforce de perpétuer les pratiques et agissements du passé.

Dans l’une de ses récentes sorties médiatiques, le Secrétaire Général de l’ECIDÉ, Devos Kitoko estimait que « le régime de Mr. Antoine-Tshisekedi Tshilombo est en train d’appliquer à la lettre la vision, les méthodes, les pratiques de Kabila.»

Au bout de deux ans et demi, l’actuel Chef de l’État congolais présente un bilan moins bien important par rapport aux attentes de nombreux congolais et promesses faites par Tshisekedi, qui semble vendre du vent aux populations de la RDC.

Pendant ce moment, l’ex-parti présidentiel condamne et promet de résister aux velléités dictatoriales du nouveau régime.

Article précédentRDC : L’idée du gouverneur foulée aux pieds, la Lucha et Lamuka vont marcher ce 15 septembre !
Article suivantUEFA LDC : Voici les 8 affiches palpitantes à suivre ce mardi